Site internet et vie privée des internautes : vous en êtes où ?

Conseils Pour respecter la vie privée des internautes - Mon Coach Webmarketing agence web à Nouméa

Avec la multiplication des incidents relatifs à la violation de la vie privée sur internet, beaucoup d’internautes perdent de plus en plus confiance en les sites internet, et rechignent à laisser des informations les concernant sur la Toile. Aussi, Mon Coach Webmarketing, votre agence web à Nouméa, vous propose cet article de sensibilisation sur le respect de la vie privée des internautes qui visitent votre site internet.

Protocole https : pensez-y !

Force est de constater qu’il y a quelques années, le déploiement du protocole https (navigation sécurisée) était l’apanage des banques et sociétés désireuses de proposer une haute sécurité aux internautes. Ce protocole était notamment systématiquement utilisé pour sécuriser les zones membres des sites internet, ou encore les différentes étapes d’un tunnel de commande pour un site e-commerce.

Sans entrer dans le détail technique du protocole https, il est bon de savoir que ce protocole garantit à l’internaute que personne ne viendra espionner ou surveiller les échanges qu’il peut avoir avec le site internet sur lequel il navigue… contrairement au protocole http, qui lui, ne protège pas l’internaute de ce type d’indiscrétion.

Déployer le protocole https est désormais peu coûteux, voire gratuit, via des solutions telles que « Let’s encrypt ».

Il est aussi à noter que Google tend de plus en plus à privilégier dans le positionnement des sites internet, les sites qui sont en https. Aussi, il est temps d’opter pour cette migration technique si vous ne l’avez pas encore fait, et notamment si votre site propose un formulaire de contact, ou encore une section e-commerce.

Information quant à l’utilisation des cookies

Les webmasters sont curieux… les spécialistes du e-commerce soucieux de réponde aux attentes des internautes… aussi, l’utilisation des cookies est devenu systématique sur internet. Qu’ils soient en effet là à des fins analytiques ou de marketing, ils vont donner aux éditeurs de site, des informations précises sur vos habitudes de navigation : combien de temps avez-vous passé sur le site, combien de pages avez-vous vu, quel produit vous a intéressé le plus….  Bref… ce sont de multiples données que ces petits fichiers textes enregistrent et restituent à leurs auteurs, qui vont dès lors bien mieux vous connaître….

Cependant, depuis des années déjà, c’est une vraie « guerre de tranchées » qui oppose les propriétaires des sites et la CNIL. En effet,  la CNIL impose aux sites internet, un devoir d’information aux internautes quant au dépôt de cookies sur leur ordinateur, et va même jusqu’à prévoir qu’aucun cookie ne peut être déposé sur un ordinateur sans l’accord préalable de l’internaute.

Face à la grogne des webmasters, la CNIL a cependant mis un peu de souplesse dans ses dispositions. Ces ainsi que selon les derniers aménagements, le propriétaire d’un site n’aurait l’obligation d’information quant à l’utilisation de cookies que si :

  •  les cookies sont liés aux opérations relatives à la publicité ciblée ;
  • les cookies sont des cookies des réseaux sociaux générés par les  » boutons de partage de réseaux sociaux  » dans le cas où ils collectent des données personnelles sans le consentement des personnes concernées ;
  • les cookies sont liés à certains systèmes de mesure d’audience

Par opposition, les cookies suivants seraient donc exemptés d’obligation d’information :

  • les cookies de  » panier d’achat  » pour un site marchand ;
  • les cookies  » identifiants de session « , pour la durée d’une session, ou les traceurs persistants limités à quelques heures dans certains cas ;
  • les cookies d’authentification de l’internaute ;
  • les cookies de session créés par un lecteur multimédia ;
  • les cookies de session d’équilibrage de charge ( » load balancing « ) ;
  • les cookies persistants de personnalisation de l’interface utilisateur.

Pour rappel, l’obligation d’information doit se faire dès que l’internaute arrive sur le site, avant que les cookies ne soient implémentés sur son ordinateur. Cette information peut se faire via une lightbox, voire un bandeau (toujours très disgracieux) en header ou footer de site…

Mentions légales, CGV et autres CGU…

C’est en 2004 qu’a été mise en place en France la Loi Pour la Confiance en l’Economie Numérique (LCEN), véritable Loi de l’Internet, qui s’applique aussi en Nouvelle-Calédonie.  Cette loi instaure un grand nombre de dispositions destinées à protéger l’internaute… Parmi ces dispositions, mentionnons par exemple l’obligation à faire figurer sur l’ensemble des sites, une page « Mentions Légales ».  Cette dernière comprend l’ensemble des informations relatives à l’hébergeur du site internet, et du propriétaire du site  ( raison sociale, adresse de son siège, numéro de téléphone, nom du directeur de la publication,  noms de l’ensemble des éditeurs du site).

Naturellement si le site procède à des ventes en ligne, il y aura obligation à faire figurer les conditions générales de vente, voire les conditions générales d’utilisation !

Note importante : la rédaction de mentions légales, CGV et CGU ne s’improvise pas ! Le recours à un juriste, avocat ou professionnel du droit est parfois recommandé, et judicieux… Il est à proscrire de faire un copier/coller des conditions générales de vente, ou mentions légales d’un de vos concurrents !

Déclaration à la CNIL

Beaucoup de webmasters ou propriétaires de sites collectent des adresses email, à des fins d’information commerciale. Ces adresses seront notamment utilisées lors d’envoi de mailings et autres newsletters.

Cependant, beaucoup de webmasters oublient que la collecte la centralisation de données sont soumises à déclaration auprès de la CNIL… et la Nouvelle-Calédonie n’échappe pas à la règle.

Dès lors, il est recommandé dès la collecte de données relatives aux internautes, de procéder à une déclaration simplifiée auprès de la CNIL. Cette déclaration, qui se fait en ligne, est (ne le cachons pas) rébarbative à faire. Elle va surtout faire un focus sur les points suivants :

  • dans quelles conditions sont collectées les adresses ?
  • à quelles fins sont collectées les adresses ?
  • qui est le propriétaire du fichier d’adresses ?
  • qui est l’utilisateur du fichier d’adresses ?
  • dans quelles conditions le fichier d’adresses va-t-il être sauvegardé ?
  • comment l’internaute qui se voit concerné par ce fichage peut-il accéder à ces données ?

La déclaration r chronophage, est un véritable engagement moral de l’entreprise à respecter les dispositions relatives à la vie privée de l’internaute. Elle permet l’obtention d’un numéro CNIL.

Ne pas manquer le coche

Comme nous l’avons vu en introduction de cet article, bien des internautes, face à la légèreté de certains sites, ont perdu confiance quant à leur vie privée sur internet… et inutile de le dire, lors de la création d’un site internet ou lors d’une refonte d’un site internet, la dimension « respect de la vie privée » doit être partie intégrante de la rédaction du cahier des charges…

Il est d’autant plus important de ne pas manquer le coche, que les formalités relatives au respect de la vie privée des internautes sur la Toile ne va pas s’alléger, et de nouvelles obligations incomberont bientôt aux propriétaires de sites. Des textes sont en effet en cours d’élaboration pour imposer aux entreprises la conservation de toutes les données relatives à la navigation des internautes sur leur site : adresses IP, pages vues, date de visite, heure de visite… avec cette obligation de conservation, il y aura l’obligation de protection de ces fichiers et des droits d’accès à ces derniers…. Tout un programme !

Et vous, vous en êtes où ?

Les sites de Nouvelle-Calédonie n’échappent pas à cette obligation de respect de la vie privée des internautes. Cependant, force est de constater qu’en matière de constitution de fichiers prospects et autres dispositions relatives aux internautes, bien des entreprises font l’impasse. Par négligence ou simple méconnaissance, ce comportement conduit à l’effritement de la confiance de l’internaute, et donc à la baisse de fréquentation des sites, voire à la baisse des transactions en ligne. Aussi, pourquoi ne pas changer la donne et mettre votre site à jour selon ces dispositions ?

Mon Coach Webmarketing, votre agence web à Nouméa, vous propose de vous accompagner dans l’accomplissement de ces formalités. N’hésitez pas à nous appeler au 89 98 75 ou à utiliser notre formulaire de contact !

Contactez-moi

 

 

Cette entrée a été publiée dans Blog. Sauvegarder le permalien.

1 commentaire sur « Site internet et vie privée des internautes : vous en êtes où ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je m'abonne !

Actualité du webmarketing, astuces, conseils gratuits

Abonnez-vous à la newsletter de MonCoachWebmarketing, et recevez tous nos conseils, astuces, et bons plans. C'est GRATUIT !
close-link